Dégage, sale programmeur ! | Codingly

Et ouais, être développeur lorsqu’on a plus de 30 ans en France, c’est pire que d’être caissier à 40 ans. La plupart des gens qui passent 90% de leur temps à programmer vont donc s’arranger pour qu’on les voit comme des ingénieurs d’études, des experts techniques, des chefs de projets, des architectes solution, des consultants, etc. Le top, quand on est un pauvre prestataire d’une SSII en mission pour une banque, et que l’on passe ses journées à coder, c’est de raconter à tout le monde qu’on est INGENIEUR DANS LA FINANCE. Oui oui.

via Dégage, sale programmeur ! | Codingly.

Un autre billet faisant suite à ce billet. Je trouve d’ailleurs que la comparaison avec le « caissier » est assez judicieuse. Je suis cependant agréablement surpris qu’on soit, nous français les principaux idiots capable de penser de telles sottises.

Avec le temps j’en fini par penser que cela peut même expliquer l’échec (même léger) de certains projets informatiques dans les entreprises (petites ou grandes).

En effet, on cantonne le dev aux « débutants » qui sont donc par définitions les moins aptes. Ensuite on veut faire de « développeurs » des chefs de projets ce qu’ils ne sont fondamentalement pas puisque c’est un autre métier.

Pour poursuivre, on ne valorise pas le dev et encore moins le « senior » ce qui aura tendance a le démotiver.

Pour terminer, on ne raisonne binaire avec « dev débutant » et « chef de projet » pour staffer un projet alors qu’il faudrait généralement au moins un lead dev (dev senior ++) voire même un architecte…

Le top c’est quand le CP doit faire office de lead dev (ou comment faire les 2 moins bien). Malheureusement, c’est une chose qui parfois est difficilement évitable compte tenu des collaborateurs disponibles à un instant T et que le client l’attend pour avant hier 🙂

Source.