Angry Birds a aussi servi d’espion pour la NSA – France Info

C’est le New York Times qui le révèle ce lundi. La NSA, l’agence américaine de renseignement, et son homologue britannique GCHQ se servent des nombreuses applications pour smartphones pour collecter des données sur les utilisateurs. Facebook, Google Maps ou encore le jeu populaire Angry Birds ont ainsi servi de mouchards.

via Angry Birds a aussi servi d’espion pour la NSA – France Info.

Eh bien on en apprend tous les jours. En même temps toute application populaire devrait être source de méfiance puis qu’étant rependue elle doit être tentante pour de la surveillance.