Marina Silva, l’« autre » femme qui pourrait devenir présidente du Brésil – Le nouvel Observateur

Elle s’appelle Marina Silva, écologiste et socialiste, la seule personnalité de couleur à se trouver en situation éligible lors du scrutin présidentiel d’octobre dans ce géant d’Amérique du Sud, face à la Présidente sortante, Dilma Rousseff.

via Marina Silva, l’« autre » femme qui pourrait devenir présidente du Brésil – Le nouvel Observateur.

Ah sympa. Décidément le brésil est étonnant 🙂 Pas que je sois féministe (cf. cet article) mais franchement il est juste impossible d’avoir 90% de dirigeants de pays hommes et de faire croire que c’est parce qu’ils sont plus compétents.

C’est juste que les femmes aussi compétentes en sont exclues ce qui est très dommageable. Vu qu’elles représentent 50% de la population cela veut dire qu’on se prive de 50% de notre potentiel de bonnes personnes pour un poste donné. Bon, aussi 50% de conneries mais la diversité est toujours très importante.