Sur les appareils équipés de puce A5, tout est plus lent

Les résultats obtenus par Ars Technica sont sans équivoque : tout est plus lent et les applications mettent plus de temps à s’ouvrir. Safari passe ainsi de 1,07 à 1,81 seconde, Mail de 1,6 à 2,61 secondes, ou encore le Calendrier de 0,97 à 1,48 secondes. Nos confrères signalent d’autres problèmes qui rejoignent globalement d’un manque flagrant d’énergie. Par exemple, la rotation de l’écran est saccadée, et après ouverture d’une application, le clavier met du temps à se rendre compte que l’utilisateur a déjà commencé à écrire.

Et puisque l’iPad 2 est équipé d’une puce A5, le problème se retrouvera forcément sur les autres appareils qui l’intègrent : l’iPhone 4S, l’iPad mini et l’iPod Touch de cinquième génération. Pour le smartphone, les temps d’ouverture sont donc à la hausse, avec un Safari qui passe de 1,25 à 2,16 secondes par exemple.

En fait, plusieurs lecteurs nous ont déjà signalé cette baisse de réactivité affectant la génération A5 des équipements de la firme. Parfois, même des produits plus récents tels que l’iPad 3 semblent souffrir de la migration vers iOS 8 : temps d’ouvertures plus longs, rechargement beaucoup plus fréquent des onglets dans Safari, animations saccadées et ainsi de suite. Actuellement, il semble que seules les générations plus récentes soient épargnées, c’est-à-dire l’iPhone à partir du 5 et l’iPad à partir du 4.

viai OS 8 : les appareils plus anciens sont moins réactifs – Next INpact.

Bah normal, comment forcer les gens a renouveler le matériel qui fonctionne pourtant très bien ?