C’set vraiment scandaleux ce qui se passe avec ce médicament dont j’entends beaucoup parler depuis une semaine ou deux.

En résumé, un nouveau traitement révolutionnaire contre l’hépatite C a vu le jour, il soigne 90% des malades (vs ~50% pour les autres traitements) mais il coute 56000€ par patient, alors que le coût de production est de 70€ par patient, que la recherche a été faite en grande partie par des financements publiques et que l’achat en 2011 de la start-up à l’origine du brevet (8,7 milliards d’euros quand même) est déjà amorti par les premières ventes.

La solution proposée à la fin de l’article (mesure juridique) me parait judicieuse dans un cas excessif comme celui-ci. Mais ils disaient tout à l’heure au journal de la santé que ça n’avait été jusque là utilisé que par des pays en voie de développement, et que ce serait une sorte de déclaration de guerre à l’industrie pharmaceutique. Quelles conséquences ?

via Prix du médicament : un scandale nommé Sovaldi | Chez Michèle Rivasi | Rue89 Les blogs – Serendipity.

En effet, c’est scandaleux. Au départ, j’aurais dit attention il ne faut pas prendre en compte que le coût de fabrication mais aussi la recherche etc dans le prix de vente. Mais quand on voit le complément apporté (financement publique etc) c’est effectivement du foutage de gueule de la part de l’industrie.

Je résume, on paye avec de l’argent publique pour construire un traitement qui nous sera facturé des sommes pharaoniques. Cherchons l’erreur.