Le géant américain et l’agence spatiale américaine veulent utiliser les capacités de cet ordinateur hors-norme pour résoudre des problèmes complexes.

Source : Google et la Nasa investissent dans l’ordinateur quantique, High tech

Sympa mais n’oublions pas que les premiers ordis quantiques remettront en cause nombre de choses. Par exemple toute la cryptographie actuelle. Elle est basée sur le principe qu’on n’a pas assez de puissance de calcul pour déchiffrer. Mais avec ce type d’ordi ce sera fini. Fini donc sécurité des données et des communications (si tant est qu’elle existe cela dit !).