Je résume : un organisme à but non-lucratif acquiert des terrains dans une logique antispéculative. Les ménages n’achètent que les murs et se soumettent, lors de la revente, à une formule de prix. Le but étant que ça reste peu cher.

Source : Avec un petit rien, ces Belges brisent la spéculation immobilière – Rue89 – L’Obs

Je trouve cette idée excellente, enfin, en théorie ! Spéculer sur le logement me semble immonde. Quand on voit les sommes incroyables demandées pour certains logements dans certaines grandes villes c’est totalement aberrant. Cela aboutit systématiquement a faire de l’élitisme dans le centre et a ghettoïser les pauvres en périphérie qui craint.

Cela dit il faut vraiment que ce mécanisme soit sécurisé qu’il ne puisse pas se retourner et que les prochains proprio du terrain un jour puisse mettre tout le monde dehors.

De plus pour ceux qui se sont ruinés sur des biens au prix « actuel » il y aura une perte d’argent potentiel et je concoit que ce soit extrêmement dur à encaisser.

Il ne faut pas oublier que c’est souvent la tranche moyenne qui déguste le plus car elle a assez d’argent pour payer un max d’impots etc et ne dispose d’aucune aide.

Difficile de trouver un juste millieu cela dit.