Selon Laszlo Block, les étudiants les plus diplômés croient en leur talent ce qui les rend incapables d’échouer avec grâce. Google préfèrent les recrues capables de recul qui embrassent naturellement les idées des autres quand elles se révèlent meilleures que les leurs.

Source : Pourquoi Google n’embauche pas nécessairement les étudiants les plus diplômés, High tech

Je trouve cette manière de voir les choses excellente. La confiance en soi c’est bien, c’est même vital (ne l’oublions pas tout de même) mais lorsqu’elle empiète (trop) sur l’humilité cela devient néfaste pour l’entreprise. Je pense que nombre d’entreprises sont vraisemblablement victimes de ce syndrôme. Encore une fois google reste ce qu’il est mais semble plus pertinent que bien d’autres. Bravo.