« Nous ne sommes pas leader sur ce marché » reconnaît Sébastien Marotte, VP Emea de Google Cloud, en ouverture du Google Cloud Summit qui se tenait le 19 octobre à Paris. Il affûte l’argumentaire maison : « Il y a 10 ans personne ne pensait que le marché de la téléphonie mobile allait évoluer de cette manière. Nokia et Blackberry dominaient le marché ». Puis vint Android et iOS. « Pour le cloud c’est la même chose : ce qui va se passer dans les trois à cinq prochaines années sera très différent de la situation actuelle » veut-il croire.

Source : Dans l’ombre d’Azure et d’AWS, Google Cloud attend son heure – ZDNet

Je me demandais justement pourquoi google, avec ses moyens n’était pas plus visible (et performant) que cela sur le domaine du cloud. Un début de réponse.