Tagged: écologie

COP21: Un accord historique, « bon et équilibré » signé à Paris – Sciencesetavenir.fr

Donnant un signal « fort aux marchés », mais ne permettant pas encore de limiter la hausse de température à 2°C, l’Accord de Paris inclut un mécanisme qui obligera à sa révision, toujours plus ambitieuse. L’aube d’un monde bas carbone?

Source : COP21: Un accord historique, « bon et équilibré » signé à Paris – Sciencesetavenir.fr

Visiblement de nombreuses personnes s’accordent à dire que c’est pas mal ce qui s’est passé à la COP21. Ça ne rendra pas les choses plus simples pour autant ni révolutionnaires mais pour une fois je suppose qu’on peut féliciter le gouvernement français.

More

Ce robot aquatique se nourrit de déchets trouvés dans l’eau – Sciencesetavenir.fr

INSECTE. Ce robot, inspiré du batelier d’eau, un insecte aquatique, adore les flots bien sales. Mieux, il s’en nourrit ! Baptisé Row-Bot par ses concepteurs de l’université de Bristol (Royaume Uni), il se déplace à la surface, campé sur ses quatre pattes – chacune terminée par un flotteur – et est propulsé par deux rames. Surtout, il est totalement autonome sur le plan énergétique. Row-Bot produit en effet sa propre électricité grâce à sa pile à combustible microbienne (MFC) qui fonctionne tel un “estomac artificiel” en dégradant la matière organique grâce à ses colonies de bactéries hébergées dans la pile. Avant de se déplacer, le robot s’ouvre d’avant en arrière. Il donne alors de petits coups de rame lui permettant d’avancer de quelques centimètres et d’avaler de l’eau chargée de matière organique. Puis il se referme et fait fonctionner sa pile. La dégradation de la matière organique par les bactéries libère alors du dioxyde de carbone, des protons (ions hydrogène) et – surtout – des électrons. Cette électricité lui permet de mettre en fonctionnement un petit moteur électrique qui actionne les deux rames pour le mouvement suivant.

Source : Ce robot aquatique se nourrit de déchets trouvés dans l’eau – Sciencesetavenir.fr

Ca c’est génial ! Presque trop beau pour être vrai. Cela dit il faudrait arriver a un genre de robot capable de se réparer ou assez résistant pour tenir un certain temps.

More

Le «S’Cool bus» de Rouen: des élèves pédalent jusqu’à l’école, sans polluer

Deux cyclo-bus, avec assistance électrique, circulent chaque matin dans les rues de Rouen, avec à bord une dizaine d’enfants pédalant de bon cœur en direction de l’école: un mode de transport propre, sportif, que parents et élèves semblent plébisciter.«C’est elle qui demande à prendre ce bus, elle adore, et moi je gagne 45 minutes chaque matin avant d’aller à mon travail», explique Hélène, une mère d’élève qui fait monter sa petite Lou, 7 ans sur cet étrange véhicule à multiples pédales.

Source : Le «S’Cool bus» de Rouen: des élèves pédalent jusqu’à l’école, sans polluer

Idée simple et géniale. Les enfants font du sport, ils s’amusent, on économise des ressources et on pollue moins. Que demande le peuple ?

More

Transformer le dioxyde de carbone en carburant – S’Informer – universcience.tv, la WebTV scientifique hebdo

Du CO2 au méthanol, il n’y a qu’un pas. Enfin presque ! Une petite leçon de chimie avec Noémie Elgrishi, jeune chercheuse à l’Institut de chimie du Collège de France.

Source : Transformer le dioxyde de carbone en carburant – S’Informer – universcience.tv, la WebTV scientifique hebdo

Comme quoi il y a plus de solutions qu’on le pense ! Ca me fait penser aussi à cet article ou l’on se posait la question de la raréfaction des matières. Sauf qu’a l’avenir les besoin et le mode de fonctionnement peut être totalement différent et nécessiter d’autres composés produits en masse les années d’avant.

More

La route solaire, rupture technologique ? – Sciencesetavenir.fr

Le groupe de BTP Colas lance la commercialisation d’un revêtement routier capable de capter l’énergie solaire. Simple et robuste, la technologie pourrait accélérer la diffusion des énergies renouvelables.

Source : La route solaire, rupture technologique ? – Sciencesetavenir.fr

Bonne idée. Mais l’efficacité reste a démontrer. L’usure ? La facilité a connecter au réseau ? La réparation ? Le prix ? J’imagine mal des routes entières avec ca. J’imagine bien le souk supplémenaire quand ça marche pas. Cela dit vu la quantité de m² que représente le réseau routier c’est une idée originale qui mérite sa chance. Peut être pour des parking ?

More