Tagged: écologie

Transformer le dioxyde de carbone en carburant – S’Informer – universcience.tv, la WebTV scientifique hebdo

Du CO2 au méthanol, il n’y a qu’un pas. Enfin presque ! Une petite leçon de chimie avec Noémie Elgrishi, jeune chercheuse à l’Institut de chimie du Collège de France.

Source : Transformer le dioxyde de carbone en carburant – S’Informer – universcience.tv, la WebTV scientifique hebdo

Comme quoi il y a plus de solutions qu’on le pense ! Ca me fait penser aussi à cet article ou l’on se posait la question de la raréfaction des matières. Sauf qu’a l’avenir les besoin et le mode de fonctionnement peut être totalement différent et nécessiter d’autres composés produits en masse les années d’avant.

More

La route solaire, rupture technologique ? – Sciencesetavenir.fr

Le groupe de BTP Colas lance la commercialisation d’un revêtement routier capable de capter l’énergie solaire. Simple et robuste, la technologie pourrait accélérer la diffusion des énergies renouvelables.

Source : La route solaire, rupture technologique ? – Sciencesetavenir.fr

Bonne idée. Mais l’efficacité reste a démontrer. L’usure ? La facilité a connecter au réseau ? La réparation ? Le prix ? J’imagine mal des routes entières avec ca. J’imagine bien le souk supplémenaire quand ça marche pas. Cela dit vu la quantité de m² que représente le réseau routier c’est une idée originale qui mérite sa chance. Peut être pour des parking ?

More

Nos ressources minérales sont-elles vraiment limitées? | CNRS Le journal

Des réserves en énergie fossile qui s’amenuisent de plus en plus, des sources d’eau douce qui se raréfient, des gisements métalliques qui s’épuisent, des sols fertiles qui disparaissent. Un questionnement, collectif, sociétal, international revient de manière lancinante depuis plusieurs années : existe-t-il vraiment un risque d’épuisement imminent des ressources de notre planète ? Vivons-nous à crédit sur nos ressources, oubliant au passage les générations futures ?

Source : Nos ressources minérales sont-elles vraiment limitées? | CNRS Le journal

J’aime bien ce genre d’article et de réflexion ! Autant j’aime bien l’idée de préserver l’environnement, ne pas scier la branche sur laquelle on est assise, d’éviter de donner un monde invivable aux générations futures. Autant je n’aime pas du tout les effets de mode qui imposent un QI proche de zéro sur un sujet donné. Quand tout le monde dit c’est bien et qu’on se sent obligé de dire pareil (plus ou moins consciemment) et donc tout bonnement abandonner l’idée d’une réflexion constructive.

Concernant l’écologie combien de personnes prennent aujourd’hui la peine de réfléchir à ce qu’ils entendent ? De savoir de quoi ils parlent etc ? Quelles sont les conséquences de ce qu’ils préconisent ? Pas sur qu’ils soient si nombreux. Par exemple, en ce moment c’est le tout électrique. Bien, sauf qu’aujourd’hui peu de gens pense que les battries actuelles sont un vrai problème et sont extrêmement polluantes. Et j’en passe…

J’ai souvent l’impression qu’il y a juste deux camps et pas beaucoup de réflexion. Juste des réactions émotionnelles et effets de mode. Beurk.

Dans tous les cas ça fait plaisir de voir qu’il y en a quand même qui se posent des questions avec le CNRS et sans doute d’autres groupes / organismes (enfin j’espère).

More

Une centrale de biomasse pour déforêster les Cévennes ? : Reflets

La transition énergétique n’est pas une simple opération économico-écologique visant à basculer d’un mode de production d’électricité basé sur le nucléaire ou le charbon vers des énergies « propres » ou « vertes », respectueuses de l’environnement et sans danger. La centrale E.ON de Gardanne, bientôt en production, en est l’illustration parfaite. Premier aperçu d’une affaire qui risque de tourner très mal, enrichir des actionnaires et des propriétaires tout en ruinant écologiquement les (fragiles) vallées cévenoles dont beaucoup sont pourtant… « protégées ».

via Une centrale de biomasse pour déforêster les Cévennes ? : Reflets.

TL;DR mais fear…

More

Changement climatique ? Finalement c’est bien le Soleil … | jacqueshenry – Le Hollandais Volant

(plus sérieusement : le Soleil y est pour quelque chose, c’est indéniable : le Soleil fait tout sur Terre. Mais c’est quand même étrange que le Soleil se soit mis à s’agiter pile au moment où l’homme a commencé à brûler du pétrole sorti de la Terre, et que les courbes de température suivent parfaitement les courbes de CO2 (et pas juste sur 50 ans, non, sur plusieurs dizaines de milliers d’années — merci les forages en antarctique), et que la croissance des plantes suive elle aussi les courbes du CO2 (plus de CO2 = plus de bouffe pour les plantes, merci les arbres multi-centenaires qui nous permettent de voir ça sur plusieurs siècles). Que de hasards, que de coïncidences.)

via Changement climatique ? Finalement c’est bien le Soleil … | jacqueshenry – Le Hollandais Volant.

Globalement +1 Timo.

Mais de toutes manières, se baser uniquement sur l’influence du soleil me parait totalement aberrant.

Il suffit d’aller faire un tour sur l’échelle des temps géologiques pour aller regarder au hasard (véridique j’ai pris la première au hasard) la page sur l’extinction permien trias. Et quand on regarde les causes, il n’est nullement question du soleil :).

More