Tagged: éducation

Intelligence artificielle: «Dans le futur, seuls les gens très intelligents et très doués trouveront du travail»

L’intelligence artificielle (IA) va nous manger tout cru. Pour Laurent Alexandre, chirurgien, énarque et spécialiste des nouvelles technologies, les progrès de l’IA risquent de creuser les inégalités sociales si le système éducatif n’évolue pas très vite. La Guerre des intelligences, paru chez JC Lattès mercredi dernier, dessine un futur où les enfants pourraient s’implanter des circuits intégrés dans le cerveau pour rester compétitifs face à la machine. Avec 20 Minutes, l’auteur effleure les grandes questions que pose ce « tsunami technologique ».

Source : Intelligence artificielle: «Dans le futur, seuls les gens très intelligents et très doués trouveront du travail»

Je trouve le questionnement très pertinent. A l’heure ou l’ia est vouée à remplacer tout un tas de métiers, comment l’homme va s’adapter ? L’évolution du système d’éducation est la moindre des choses. Cela dit il faut aussi accepter qu’il n’y aura définitivement pas du travail pour tout le monde mais que le niveau d’automatisation permet de subvenir aux besoin de tout le monde.

More

Pourquoi il vaut mieux être curieux qu’intelligent | Contrepoints

L’inventeur du QI, Alfred Binet, n’a pas inventé le QI dans l’objectif de mesurer l’intelligence. Il cherchait à identifier les élèves ayant des difficultés avec le système éducatif français pour qu’ils puissent retrouver le chemin de l’apprentissage et du succès, d’abord scolaire.

L’idée que l’apprentissage ne se fait pas de la même façon pour tous n’est plus à démontrer.

Il y a un génie en chacun de nous. Mais si on juge un poisson à sa capacité à grimper aux arbres, il vivra toute sa vie pensant qu’il est idiot. – Albert Einstein

via Pourquoi il vaut mieux être curieux qu’intelligent | Contrepoints.

Pas tout lu mais intéressant. Par exemple, je ne savais pas que le QI n’a pas été créé pour mesurer l’intelligence. J’aime aussi la citation d’Einstein.

More

Bac: Plus de 40.000 lycéens signent une pétition contre l’épreuve de maths – 20minutes.fr – Le Hollandais Volant

Hé les branleurs : si vous écoutiez le prof plutôt que jouer sur le téléphone en cours, vous sauriez faire la dérivée d’une fonction simple, une étude de suite et une étude statistique.

via Bac: Plus de 40.000 lycéens signent une pétition contre l’épreuve de maths – 20minutes.fr – Le Hollandais Volant.

Au risque de passer pour un vieux con également je plussoie… Je me suis dit à peu près la même chose.

Enfin plus exactement je me demandais quel était le délire : fournir le moins d’efforts possible et faire en sorte que ce soit normal et acceptable à force de gueuler ?

Faut tout de même comprendre qu’au delà des connaissances qu’on se doit d’avoir, il va falloir finir par comprendre qu’il faut se bouger de cul pour avancer à quelque chose dans la vie, sinon on crève.

Et avec la société décadente qu’on se prépare, finit l’assistanat etc. Donc si en plus on a la flemme de se bouger va y en avoir des personnes en difficulté.

More

Ces enfants trop bruyants | Les Questions Composent

L’article de Mme Déjantée met en lumière le fait que l’espace urbain soit considéré comme appartenant principalement aux adultes, avec un fractionnement de plus en plus important entre les groupes: tel espace est réservé aux enfants, des lieux de vie en général ils sont soit exclus, soit à peine tolérés.

via Ces enfants trop bruyants | Les Questions Composent.

Sujet intéressant qui sort des sentiers battus.

Cela dit, je pense qu’il ne s’agit pas d’enfants en particulier dans le fond mais juste de tolérance et de partage.

L’espace public, n’appartient en réalité (ou ne devrait appartenir) à personne en particulier mais bien à tout le monde. Pas besoin de tergiverser, il suffit d’aller relire la définition du mot qui est franchement sans équivoque pour moi.

Donc enfant ou pas, ce débat renvoie surtout à la notion d’espace commun, de liberté qui commence là ou celle des autres s’arrête etc etc… C’est une équation quasiment impossible à résoudre d’ailleurs. Cette somme d’intérêts individuels, forcement divergents, est impossible à accorder.

Pour moi la seule façon d’y arriver est que chacun arrive a tolérer qu’on empiète son propre bien être. En considérant que forcément, nous mêmes empiéterons forcément un jour ou l’autre sur le bien être de quelqu’un d’autre.

Après on pourra objecter que certains sont plus disposés a supporter et d’autres moins et que ce n’est pas juste. Désolé mais tous égaux n’existe pas non plus et il faut faire malheureusement avec. Tout débat sur le sujet sera malheureusement probablement stérile à mon avis.

Maintenant, pour en venir à l’enfant, effectivement, le regard des autres dans cette situation peut donner lieu à des comportements néfastes pour l’enfant. Effectivement l’enfant est probablement celui qui en souffre le plus. Il faut donc que l’adulte agisse en conséquence et que les autres supportent cette amputation de leur tranquillité.

Maintenant, dire que c’est honteux de ne pas supporter les enfants bruyants (je vais à l’extrême inverse) n’est pas plus tolérant. C’est juste gonflant quoi qu’on en dise. Par contre, ne pas tolérer cela alors que certains adultes sont en effet bien pires ça c’est effectivement plus inadmissible. Tout comme considérer – obligatoirement – que l’enfant est bruyant parce que les parents ont échoué. C’est peut être vrai mais peut être pas. Et d’ailleurs, c’est autant l’affaire d’une mère que d’un père. C’est quoi ces conneries de renvoyer tout cela sur la mère.

More