Tagged: homme

La société des femmes – Son empire | Contrepoints

Le pouvoir des Taylor Swift et des Anna Wintour n’est pas liée qu’à leur fortune : qui contrôle le foyer domine la société entière, puisqu’elle repose de tout son poids sur lui.

via La société des femmes – Son empire | Contrepoints.

Réflexion très intéressante sur l’équilibre homme / femme dans la société. Pas d’accord sur tout mais cela a le mérite d’aborder les choses avec un peu de recul appréciable quand on voit le niveau des débats concernant le rôle de l’homme ou de la femme dans la société.

En tous cas, si chacun se laissait un peu plus la liberté d’exister ce serait un sacré soulagement.

More

LES JOUEURS DE JEUX VIDÉO SONT DÉSORMAIS MAJORITAIREMENT DES… FEMMES ! et ça pose problème à l’industrie du gaming | Libertes & Internets

«Les femmes de 18 ans et plus représentent une part significativement plus importante de la population des joueurs de jeux vidéos (36%) que les hommes de 18 ans et moins (17%)». C’est l’une des estimations établies à la suite de l’analyse annuelle de l’Entertainment Software

via LES JOUEURS DE JEUX VIDÉO SONT DÉSORMAIS MAJORITAIREMENT DES… FEMMES ! et ça pose problème à l’industrie du gaming | Libertes & Internets.

Etonnant.

More

Pourquoi il vaut mieux être curieux qu’intelligent | Contrepoints

L’inventeur du QI, Alfred Binet, n’a pas inventé le QI dans l’objectif de mesurer l’intelligence. Il cherchait à identifier les élèves ayant des difficultés avec le système éducatif français pour qu’ils puissent retrouver le chemin de l’apprentissage et du succès, d’abord scolaire.

L’idée que l’apprentissage ne se fait pas de la même façon pour tous n’est plus à démontrer.

Il y a un génie en chacun de nous. Mais si on juge un poisson à sa capacité à grimper aux arbres, il vivra toute sa vie pensant qu’il est idiot. – Albert Einstein

via Pourquoi il vaut mieux être curieux qu’intelligent | Contrepoints.

Pas tout lu mais intéressant. Par exemple, je ne savais pas que le QI n’a pas été créé pour mesurer l’intelligence. J’aime aussi la citation d’Einstein.

More

Le sexe du cerveau : pourquoi Catherine Vidal a tort | Scilogs.fr :Raison et psychologie – Serendipity

2 chercheurs en neurosciences démontent point par point les arguments de Catherine Vidal (mais pas forcément ses conclusions, ouf) dans sa conférence TED de 2011 sur sexe et cerveau (j’en avais parlé ici : https://www.margaux-perrin.com/serendipity/?NZ6eew).

via Le sexe du cerveau : pourquoi Catherine Vidal a tort | Scilogs.fr :Raison et psychologie – Serendipity.

Perso je pense pas qu’il y ait lieu de s’inquiéter de ce genre d’étude (cf. le ouf).

Le sexisme est une pure connerie qui n’a rien à voir avec la science donc ça ne sert a rien d’espérer que des conclusions scientifiques viennent étayer ou non cela. La science dirait que c’est scientifiquement justifié que je dirais toujours que c’est un comportement moisi.

Et quand bien même il y aurait des différences homme femme ? Et alors ? Du moment qu’elles ne font pas l’objet de discriminations…

J’ai tendance à penser que les différences sont une source de richesse et de complémentarité. En plus il y en a systématiquement des flagrantes d’un homme à l’autre ou d’une femme a l’autre et tant mieux.

Alors pourquoi perdre son temps a comparer homme femme ?

Il y aura toujours un homme plus intelligent qu’un autre homme. Toujours une femme plus intelligente qu’une autre femme. Toujours une femme plus intelligente qu’un autre homme et inversement.

Bref je trouve que ces débats sont une perte de temps et ne font pas avancer le fond : la discrimination, qui dépasse largement l’homme / la femme et s’étend sur bien d’autres concepts (la race, la couleur, la différence…) et qui n’est qu’un histoire de cons.

More

Cerise et Melon: Lâchez-leur la grappe. | Les Questions Composent

Vous savez, le monde est plein d’enfoirés. Melon et Cerise en font peut-être partie. Ou alors peut-être que ce sont des gens très bons, très gentils. On n’en sait rien. Melon est peut-être sexiste, ou peut-être qu’il ne l’est pas. On n’en sait strictement rien, l’article ne dit rien sur le supposé sexisme de Melon. On sait qu’il a trompé sa copine, admettons, mais tromper une femme, depuis quand c’est nécessairement du sexisme ? Là où Poire a tort, c’est qu’il pense qu’un mec sexiste, c’est un mec qui rend une fille malheureuse, bouhou, la pauvre. Je le répète, c’est Poire qui est sexiste, à penser que les femmes sont de pauvres petits êtres fragiles que l’on doit « bien traiter » pour qu’elles soient heureuses, et qu’elles ont besoin d’un mec gentil pour les soutenir. Des pauvres petites choses qui finissent par tomber dans les bras du mec le plus gentil avec elles. Ou alors de viles salopes qui ne savent pas ce qui est bon pour elles, sinon elles sortiraient avec lui. C’est très sexiste de considérer qu’une femme ne sait pas ce qui est bon pour elle parce qu’elle ne couche pas avec le mec le plus gentil. C’est sexiste de reprocher à une femme de ne pas coucher avec vous, comme si cela vous était dû. Poire ignore que les femmes ont leurs propres désirs, fantasmes, attirances. Poire n’est pas un séducteur (dans le sens où la séduction consiste à se rendre attirant aux yeux de quelqu’un), c’est un chouineur, et il chouine parce qu’une femme qu’il n’a pas su séduire est allé dans les bras d’un autre. Il s’imagine que séduire, c’est accumuler un certain nombre de points, qu’il y a une sorte de score à partir duquel une femme couche avec vous. Et il croit que si Cerise ne marche pas comme ça, c’est parce que: c’est une salope, elle ne comprend rien à la vie, elle ne sait pas ce qui est bon pour elle… Bref, parce que quelque chose cloche chez elle.

via Cerise et Melon: Lâchez-leur la grappe. | Les Questions Composent.

Vraiment intéressant 🙂 Pas tout lu du premier coup mais c’est en rapport avec cet article.

J’avoue, le coup du « cette nana ne sait pas ce qui est bon pour elle » (sous entendu le mec gentil) peut être assimilé a du sexisme… Tout comme le côté c’est un être fragile qu’il faut protéger…

Pas fragile plus qu’une ou surtout un autre. Et comme une ou un autre elle peut se planter. Ou tout simplement aller vers quelque chose qui lui plait sincèrement tout en sachant consciemment ou non qu’à terme elle risque de prendre cher sentimentalement… Mais c’est un choix.

Effectivement, les images véhiculées par notre culture (mais qui selon moi viennent de notre nature « animale », elles ne sont pas venue du néant) sont difficiles à tuer…

Si le mâle n’est pas protecteur quelle est son utilité ? S’il n’a pas d’utilité, pourquoi est-il là ? En fait, plus qu’une histoire de sexisme ou non pour moi c’est plus une histoire de savoir « quelle est ta place, qui es tu ». On ne le fait pas forcément exprès de véhiculer des images sexistes, style l’homme est protecteur la femme est protégée. C’est aussi qu’on cherche tous notre place. S’il n’y a plus ces codes, simples, sur quoi se baser ? Pourrons nous simplement trouver notre place / utilité un jour ?

Je pars du principe que chacun, homme ou femme à besoin de trouver un sens à son existence. Si l’on part du principe qu’aujourd’hui tous les codes, valeurs sont dépassés, voire néfastes (ex : mâle protecteur assimilable à du sexisme) comment trouver sa place, un sens à sa vie ?

Si je résume, aujourd’hui on vis dans une société ou l’on nous fait de plus en plus comprendre que nul est irremplaçable. Ou l’on nous fait comprendre que personne n’a de place prédéfinie et donc d’intérêt / de rôle, de but particulier. Que n’importe qui, homme ou femme peut faire n’importe quoi. Je dis pourquoi pas et peut être même que c’est pour aller vers le mieux (reste à démontrer).

Mais dans ce cas, comment trouver un sens à sa vie. Comment être heureux ? Bref, je comprends qu’on touche du doigt un des maux du monde moderne (disons post-industrialisé) ou tout le monde à tout mais reste irrémédiablement malheureux…

Tout est à reconstruire et aujourd’hui je ne suis pas certain qu’on ait une échelle de valeurs alternative…

More