Une faille de sécurité dans le premier réseau social de la planète, Facebook, a permis à une entreprise d’influencer le vote de 50 millions d’utilisateurs. Dès cette révélation faite, le cours de bourse de l’entreprise de Mark Zuckerberg a chuté. Preuve que la protection des données devient un risque financier, juridique et réputationnel bien réel.

Source : (19) Quel prix paiera Facebook pour le piratage des esprits ? | LinkedIn

Ça me fait sourire quand l’opinion générale s’étonne que s’exposer de long en large sur les réseaux sociaux permet à de nombreuses sociétés de nous disséquer et de nous influencer. Si c’est gratuit c’est que c’est toi le produit !