Créé en 1950 par Alan Turing, le test du même nom consiste à mesurer la capacité de réflexion d’une machine. Pour être passé avec succès, l’ordinateur, ou plutôt l’intelligence artificielle qu’il contient, doit parvenir à tromper au moins 30% de ses testeurs en 5 minutes maximum, en se faisant passer pour un être humain. Jusque-là, aucun programme informatique n’y était parvenu. C’est finalement une équipe basée en Russie qui a réussi cette prouesse il y a quelques jours.

via Pour la première fois, une intelligence artificielle passe avec succès le test de Turing.

On arrête pas le progrès. Mais ne nous emballons pas, les auteurs de l’intelligence artificielle ont délibérément introduit un gros biais dans le test : celui de dire que le sujet (i.e. l’ia) est un enfant de 13 ans. Cela ne diminue pas leur mérite mais introduit un gros biais quand même : si les réponses sont incomplètes ou manquantes, on trouvera cela beaucoup plus normal venant d’un enfant que venant d’un adulte… Donc on aura plus tendance à trouver cela humain.

More