Tagged: société

Les femmes seraient plus heureuses que les hommes au travail – France Info

Les inégalités sont nombreuses entre les hommes et les femmes au travail. Mais il en est une qui joue en faveur des femmes : elles seraient plus épanouies dans leur travail que les hommes. C’est la conclusion étonnante à laquelle vient de parvenir l’OCDE.

via Les femmes seraient plus heureuses que les hommes au travail – France Info.

Comment elles font >_< Je veux bien des explications !

More

Comment travaillerons-nous demain ? | InternetActu

A l’heure où les robots et les algorithmes sont perçus de plus en plus souvent comme une dépossession, nous subtilisant notre pouvoir, notre travail, notre connaissance, nous avons certainement besoin d’entendre d’autres manières d’interagir avec eux. « Nous avons besoin de nous engager directement avec les machines », clame l’architecte Fabio Gramazio sur la scène de la conférence Lift, qui se tenait du 5 au 7 février 2014 à Genève.

via Comment travaillerons-nous demain ? | InternetActu.

Un peu long donc pas tout lu, mais je pense que ça peut t’intéresser Timo. Ca tourne en partie autour du revenu de base et de notre façon de prendre le travail dans ce monde de plus en plus productiviste et automatisé.

More

Laurent Alexandre : « La stratégie secrète de Google apparaît… » – leJDD.fr

Google est le premier embryon d’intelligence artificielle au monde, selon vous. Pourquoi?L’objectif des dirigeants de Google est de transformer leur moteur de recherche en intelligence artificielle. Progressivement ils s’en rapprochent. En fait, personne ne l’a vu venir, ni les utilisateurs quotidiens du moteur de recherche, ni ses concurrents. Il a fallu du temps pour que la stratégie des dirigeants de Google soit comprise. Je suis bluffé par la vitesse à laquelle cette société contrôle les industries clés du XXIe siècle.

via Laurent Alexandre : « La stratégie secrète de Google apparaît… » – leJDD.fr.

Un article ma foi assez intéressant (merci Gui²) sur une interprétation de la stratégie long terme de google. Assez difficile à résumer simplement. Si je voulais caricaturer un peu il s’agit tout bonnement d’avoir le le droit de vie ou de mort sur l’humain.

Tout un programme, bien flippant… Le plus beau dans tout ça c’est qu’en Europe et en France on est totalement à la ramasse sur les changements majeurs de demain (rappelé plusieurs fois dans l’article).

D’ailleurs à ce sujet ce lien présente un article dont la fin est édifiante (et je la trouve Oh combien réaliste et juste). J’aime tellement cette partie d’ailleurs que je la remets ici :

En écoutant ces chercheurs, on est partagé entre jubilation et inquiétude.Alors que les débats en France se focalisent ­autour du droit à l’enfant, qui s’intéresse aux implications de ces manipulations génétiques ? Qui, au gouvernement, saura même y comprendre quelque chose ? Là, Laurent Alexandre devient vert de rage : « La France a cinq ans de retard sur l’Amérique parce que nos énarques sont technophobes ! Pas un ingénieur au gouvernement ! Que des juristes, des apparatchiks, des bureaucrates. Pas un seul ne sait vous donner une définition correcte de l’ADN, des NBIC, il faut leur expliquer : “Nanotechnologies, biotechnologies, informatique, cognitives »… Les énarques ont pris le pouvoir sur les polytechniciens dans l’appareil d’Etat. Ainsi, la Corée mettra bientôt 5 % de son PIB dans la recherche, alors que la France arrive péniblement à 2 %. Nos élites n’ont pas compris que la guerre de demain sera technologique et qu’on est en train de la perdre. La découverte du virus du sida par l’institut Pasteur c’était il y a trente ans. Aujourd’hui, nous sommes très en retard ! » s’énerve ce scientifique pourtant énarque. Et pourquoi ne pas trouver les mots pour les convaincre, ­docteur ? « Leur haine de la technologie est hors de toute ressource thérapeutique, grince-t-il. On perd du temps sur la fiscalité et on se désintéresse de la recherche technologique. En 2025, sur ce plan, on sera plus près du Maroc que de la Corée. D’ailleurs, avez-vous remarqué sur les photos que nos présidents n’ont jamais d’ordinateur sur leur bureau ?!»

Que du bonheur en perspective pour nous petit Français / Européens. Civilisation trop vielle peut être, on est en bout de course et voués à se faire enterrer.

More